Animaux invisibles

Auteurs :

Editeur :

  • LE POMMIER

Collection :

21,00
21,00

Animaux invisibles

Acheter

21,00
21,00
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

« Un écrivain hors du commun. […] à lire de toute urgence ! » (Mathias Énard)

« “Comme c’est curieux, dit John. L’homme est allé sur la Lune, en Antarctique et se déplace à travers la galaxie. Mais personne n’a jamais posé le pied sur cette écume.”

Les chutes Murchison grondaient au-dessus de nos têtes, absorbant nos regards vers ce cœur spumescent d’où naissait la cascade. […] Il est communément admis qu’il ne reste sur la planète plus aucun lieu inconnu de l’homme et que tout a été plus ou moins quantifié. Mais en foulant les sentiers poussiéreux de Budongo naissait dans mon esprit la conviction qu’il existait un monde vivant impossible à appréhender, car encore dissimulé. » 

Traduit de l’espagnol par Eric Reyes Roher

Mots clés associés

  • 308 Pages
  • 21,00 €
  • ISBN : 978-2-7465-2340-1
  • Date de parution : 18/08/2021
  • Dimensions : 14x21 cm
  • Format : Broché
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Auteurs :

Gabi Martínez (né à Barcelone en 1971) est un écrivain prolifique, dont l’œuvre inclassable oscille entre fiction et non-fiction. Il est notamment l’auteur de Les Défenses (Christian Bourgois, 2019), salué par la critique à sa sortie.

Dans les médias

Le Matricule des anges

« Écrivain voyageur, mué en romancier ambitieux et pétri de talent, Gabi Martínez décline en six volets l'idée que si nous contribuons aussi allégrement qu'inexorablement à la destruction de notre planète, celle-ci peut encore nous surprendre et nous enchanter. » 

  • 12/10/2021
  • Le matricule des anges
Terre sauvage

« Le monde ne se limite pas à ce que l'on voit. Et dans notre monde, où l'image est reine et l'absence d'attractivité marchande capable de rendre des réalités invisibles, cette évidence est cruciale à rappeler ! Gabi Martínez le fait bien, en s'entourant de mystères. » 

  • 20/09/2021
  • Terre sauvage
Revue Silence

« À la fois érigés en symboles nationaux et oubliés ou décimés dans la pratique, ces animaux en disent beaucoup sur les cultures humaines dans leur rapport au reste du vivant.» 

  • 02/12/2021
  • Revue Silence