Sagesse chinoise, une autre culture - Poche

Editeur :

  • LE POMMIER

Collection :

6,50

Sagesse chinoise, une autre culture - Poche

Acheter

Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

La première partie, sous la plume de Jean de Miribel, propose une synthèse de l'étonnante diversité de la culture chinoise. Celle-ci révèle un mode de pensée profondément différent de celui des Occidentaux et que ceux-ci ont quelques difficultés à appréhender. Il nous fait ainsi découvrir les différentes facettes d'une sagesse, de la préhistoire à aujourd'hui, en passant bien sûr par la Chine impériale : la famille et le clan, le Yijing, la Voie et la Vertu, la recherche de l'harmonie, Confucius éducateur, le taoïsme religieux, le bouddhisme, les trois formes successives de l'organisation de l'État chinois, les principes de la médecine chinoise.

Dans la seconde partie, Léon Vandemeersch explicite les pratiques sociales et la vie de l'esprit que commande la culture chinoise&nbps;: État non politique (le mandat céleste, une bureaucratie autogérée, l'idéal du gouvernement par le non-agir, le familialisme) ; l'idéologie confucianiste (morale commandée par le sens des relations interpersonnelles, civilité des rites) ; une vision du monde recomposée à travers le prisme de l'idéographie (la filiation divinatoire et comment l'empreinte de celle-ci marque la spécificité de la littérature, de la calligraphie et de la peinture).

Le livre se termine par un questionnement sur le monde chinois de demain&nbps;: écrasement de la sinité par la mondialisation ou partage de la postmodernité par une sinité qu'aura revigorée la fulgurante croissance de l'économie chinoise&nbps;?

Mots clés associés

  • 128 Pages
  • 6,50 €
  • ISBN : 978-2-7465-0479-0
  • Date de parution : 20/04/2010
  • Dimensions : 110x180 cm
  • Format : Broché
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Jean de Miribel, établi à Xi'an depuis 40 ans, y a enseigné le français à l'Université des Langues étrangères et étudié l'histoire de l'administration provinciale dans une thèse couronné par le doctorat ès lettres français. Très engagé dans le milieu universitaire et estudiantin chinois, il a beaucoup oeuvré en faveur du développement de la coopération franco-chinoise dans la recherche et l'enseignement.

Léon Vandermeersch, après avoir été chercheur à l'École Française d'Extrême-Orient en mission au Vietnam, au Japon et à Hongkong, a été professeur de chinois à l'université d'Aix-en-Provence puis à Paris VII, et directeur d'études du confucianisme à l'École pratique des hautes études. Sa spécialité est l'histoire des idées politiques et des institutions chinoises.