Steppes et déserts

Editeur :

  • LE POMMIER
12,00
12,00

Steppes et déserts

Acheter

12,00
12,00
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

« Le plus grand savant voyageur qui ait jamais vécu » (Darwin)

Le baron Alexandre de Humboldt fut tour à tour naturaliste, explorateur, géologue, géographe, climatologue, vulcanologue, botaniste, océanographe et même anthropologue… Merveilleux touche-à-tout, celui que Darwin tenait pour « le plus grand savant voyageur qui ait jamais vécu » ne se déplaçait jamais sans théodolite, hypsomètre, bouteille de Leyde et autres instruments d’observation et de mesure.

De ses pérégrinations dans les régions « équinoxiales » de l’Amérique, il a tiré les Tableaux de la nature, dont Steppes et déserts est le premier livre. En conteur prompt à enflammer les esprits, il y dépeint les grandes scènes de la nature, décrit les coutumes des peuples qu’il rencontre, dit la fascination que lui inspire la contemplation de paysages vierges comme au premier matin.

Du Venezuela au Pérou, en passant par le Mexique, et jusque dans les steppes d’Asie centrale et sous la chaleur écrasante du Sahara, c’est à un fabuleux voyage qu’il nous convie, d’où l’on revient persuadé que « chaque coin du monde est un reflet de la nature entière  ».

Et celui qui, ainsi, entreprend de « contempler l’ensemble de la nature, surprendre l’action commune de toutes les forces qui l’animent » reste fidèle à son idée selon laquelle l’univers est un grand cosmos, où tous les éléments interagissent en permanence…

 

Mots clés associés

  • 272 Pages
  • 12,00 €
  • ISBN : 978-2-7465-1965-7
  • Date de parution : 18/08/2020
  • Dimensions : 12x19 cm
  • Format : Broché à rabats
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Naturaliste, géographe et explorateur allemand, Alexander von Humboldt (1769-1859) a été membre associé de l’Académie des sciences française et président de la Société de géographie de Paris.

Rédacteur en chef de La Géographie et président du Festival international de géographie, Gilles Fumey est professeur à la Sorbonne. Géochimiste, Jérôme Gaillardet est professeur à l’Institut de physique du globe de Paris.